ÉvènementsPhotosPresse et Divers

CSI : Neuf axes prioritaires dans la lutte contre la corruption

Le Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité (CSI) a tenu un atelier, hier, à l’hôtel Le Pavé, portant notamment sur la mesure nationale de la corruption et de la gouvernance dans les neuf secteurs prioritaires de la Stratégie Nationale pour la Lutte Contre la Corruption (SNLCC). Il s’agit de la justice, de la sécurité, de la fonction publique, des ressources naturelles, des finances publiques, de la décentralisation et du foncier, de la santé, de l’éducation et du secteur privé. Lors de son discours d’ouverture, la présidente du CSI Sahondra Rabenarivo a parlé d’un vaste programme de réformes ainsi que de l’élaboration de textes sur la bonne gouvernance. Et au cours d’une interview accordée à la presse, elle a fait mention de trois points, à savoir, la revue à mi-parcours en 2015 afin d’harmoniser la politique générale de l’Etat, secundo la politique nationale de bonne gouvernance et tertio la mise en place de dispositifs pour l’évaluation.

Mesure nationale. Pour en revenir à cet atelier, le CSI a engagé une étude visant à élaborer une mesure nationale de la corruption et de la gouvernance, avec l’appui d’un consultant international financé par l’Union européenne, à travers le projet NFD (Ny Fanjakana ho an’ny Daholobe). Cette mesure nationale s’ajoute aux indices internationaux (IPC, Mo Ibrahim, Doing Business, Afrobaromètre). L’objet de la réunion d’hier est aussi de partager les premiers résultats de cette étude qui fournira un outil adapté aux réalités, en complément des outils internationaux évoqués. L’exposé sur le thème susmentionné a été bien mené, seulement ce n’est pas chiffré.

Dominique R.

Source : Midi Madagasikara