Le Plan National de Développement regroupe dans l’axe N°1 « la gouvernance, l’Etat de Droit, la sécurité, la décentralisation, la démocratie et la solidarité nationale ».

Le mandat du Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité étant centré sur la gouvernance, le présent plan traitera essentiellement de cette question. Cependant, certaines activités toucheront à la décentralisation (gouvernance locale) ou à la démocratie (gouvernance politique). L’Etat de droit, fondement de l’Etat tout court, sera également concerné dans la mesure où il est l’aboutissement de toute bonne gouvernance.

En effet, la gouvernance est en définitive ce que l’Etat fait et le PND évoque « un retour à l’autorité de l’Etat, à une gouvernance forte et responsable pour bâtir ainsi un socle solide permettant des actions de développement sur le long terme ». Pour parvenir à des résultats solides, c’est-à-dire mesurables et irréversibles, il faut mettre en œuvre des mécanismes générateurs d’intégrité : la transparence des actions et des résultats, la redevabilité envers les citoyens-usagers des services publics, la soumission de tous -y compris l’Etat- aux règles de droit, la capacité à anticiper l’évolution de la société.

Ce plan se divise en trois parties :

  • Les composantes du plan 2015-2019
  • Le plan de mise en œuvre pour 2015
  • La méthodologie et l’évaluation des résultats

En 2015, trois domaines seront priorisés : lutte contre la corruption et la réforme de la justice ; la transparence ; la gouvernance politique.

 

TELECHARGEZ LE FICHIER :
CSI_PMO_Gouvernance_2015