Bulletin D'informationsEtika

ETIKA : 00003

Les ouvriers se succèdent et se relaient sur le métier. C’est ainsi que par le jeu démocratique, le MEDEM a vu un président succéder à un autre. ANDRIAMIFIDY Jean Louis, président sortant, a présidé aux destinées de l’association pendant deux mandats. Deux mandats au cours desquelles ont été concrétisées la mise en place des comités d’éthique et déontologique(CED) et la naissance de la présente publication. Deux mandats qui ont été déterminants pour l’association car d’autres projets ont été également initiés dont une université judiciaire et surtout, et non des moindres, l’attribution d’un prix de l’éthique pour cette année. Pour toutes ces réalisations, nous lui devons de rendre un grand hommage.

Le président entrant, ANDRIAMANAKIANDRIANANA Rajaona, aura à coeur de continuer sur la lancée, non seulement pour pérenniser ces actions mais également d’en initier d’autres dans la droite ligne de l’association qui est de promouvoir l’éthique et la déontologie. En effet, la sémantique du début de cet éditorial nous fait penser au métier à tisser sur lequel se succèdent les ouvriers, car des ouvriers nous le sommes dans le dur travail que nous nous sommes assignés d’accomplir, car l’éthique et la déontologie, dans le contexte actuel, ne constituent pas la préoccupation majeure de la plupart des gens. C’est ainsi que dans notre précédente parution nous en avons fait un thème majeur pour le monde politique.

Dans cette édition-ci, pour être logique, nous avons traité l’aspect plus répressif de l’éthique et déontologie dans le monde politique si dans le précédent tirage l’aspect prévention a été privilégié. Il n’est nul besoin de se doter d’une éthique politique si en contrecoup aucune sanction n’est envisagée pour condamner les dérives. Certes il ne s’agit pas de jeter les politiques en pâture aux simples citoyens, un minimum de protection serait à mettre en place et c’est une bonne chose. L’efficacité de la répression nous interpelle également en matière de vol de bovidés surtout que la matière ne rentre pas dans le droit commun mais est régi par un texte spécial. C’est ainsi que nous nous sommes intéressés aux assesseurs et au mode de sélection de ceux-ci.

La lecture de nos articles ne manquera pas, nous l’espérons, de susciter commentaires et réactions que nous attendons de vous tous.

Etika_0003

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit + 2 =