Bulletin D'informationsEtika

ETIKA : 00001

Madagascar a concrétisé sa volonté ferme de combattre la corruption, en adoptant plusieurs mesures ; malgré tout, l’Indice de Perception de la Corruption (IPC) en 2011 se situait encore au niveau 3, plaçant Madagascar 100è sur 180 pays. A priori, il convient d’admettre que le manque de volonté politique manifeste des autorités pour éradiquer ce mal, accentué par un
faible niveau éthique des citoyens résultant d’un ratio de pauvreté de l’ordre de 76,5, a énormément contribué à ce constat d’échec.

Face à cette situation alarmante, le MEDEM, à travers la Revue ETIKA, se propose de dénoncer dans ses lignes tous faits de corruption avérés et toutes dérives contraires à la bonne gouvernance, rapportés par les composantes de la société civile et les usagers des services publics ensuite d’interpeller les responsables concernés à prendre les dispositions conséquentes pour chaque fait de corruption dénoncé pour en finir avec l’impunité et enfin d’éduquer les citoyens pour l’adoption d’un profil général d’intégrité, ce qui constituera la ligne directrice de la Revue et un cheval de bataille dans sa stratégie.

Le secteur judiciaire étant l’un des plus affectés par ces maux, et au regard des engagements pris par le corps de la magistrature le 10 février 2012, à l’issue des « Assises nationales des magistrats », les axes d’intervention de la Revue vont concerner davantage le fonctionnement de la justice et les activités de ses partenaires institutionnels.

Puissent ces outils de communication et d’information, nous permettre davantage de partager nos expériences et de capitaliser notre élan commun pour le bien de notre pays.

Etika_0001

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 20 =