La principale faiblesse de l’Administration peut s’énoncer ainsi : la culture du résultat est largement ignorée, la performance réelle et le mérite authentique ne sont pas reconnus, les abus de toutes sortes se répandent sans frein, faute de balises solides.

C’est précisément ce que la bonne gouvernance vise à corriger, en changeant les comportements suivants:

  • La redevabilité : les responsables au niveau central et décentralisé sont réticents  à rendre compte aux citoyens ;
  • La transparence : les documents publics appuyant les décisions demeurent souvent inaccessibles
  • La primauté du droit : de nombreux cas de corruption ou simplement des retards considérables rendent la justice fictive pour nombre de citoyens ;
  • L’efficacité et l’efficience : au lieu de rechercher le résultat, les administrations se contentent le plus souvent de l’intention au détriment de la mise en œuvre ;
  • La prospective inexistante: loin d’anticiper les évolutions sociales et les besoins futurs, l’administration réagit sous la contrainte des événements.

La bonne gouvernance n’est pas un phénomène de mode mais la synthèse de nombreuses expériences vécues à travers le monde. Les quatre domaines d’application sont :

  • la gouvernance administrative visant une meilleure performance des services publics;
  • La gouvernance locale intégrant le processus de décentralisation et de déconcentration de l’Administration au service du développement local ;
  • La gouvernance économique traitant notamment de la gouvernance des ressources naturelles (mines, forêts, bovidés, etc.), la gouvernance des finances publiques (la gestion budgétaire, la fiscalité, etc.), … ;
  • La gouvernance politique incluant la gouvernance électorale, les processus de prise de décision, l’élaboration de politiques publiques, la démocratie locale, etc.

Dans chacun de ces domaines, le CSI a accumulé une expérience de conception et de mise en œuvre de programmes – ayant conduit à élaboration de ce Document d’orientations stratégiques – répondant à quatre questions : (i) que faire ? (ii) qui le fait ? (iii) comment le faire ? (iv) comment savoir qu’on a réussi ?

Le Document d’orientation stratégique est un document cadre à moyen et long terme. Il énonce les principes et indique les objectifs majeurs tirés de l’analyse de la situation. Il concerne tous les plans d’actions sectoriels, projets, programmes ou stratégies dont la mise en œuvre contribue à l’atteinte des objectifs de bonne gouvernance pour Madagascar.

—-

Télécharger le document :
Stratégie gouvernance version – décembre 2013

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + six =