Rapport Annuel CSI 2021

L’année 2021 a été de nouveau marquée par la pandémie COVID-19. Ses effets délétères ont continué de peser sur nos activités, comme celles de toutes les institutions de lutte contre la corruption. Un ancien Président du CSI et une collaboratrice du CSI sont décédés du fait de cette maladie.

Le système anti-corruption est enfin complet, ou en passe de l’être, avec la mise en route de l’agence de recouvrement des avoirs illicites, une fois son directeur général nommé.

Après des travaux de recherche et de consultation, avec le concours de consultants internationaux, les documents de référence sur la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption ont été présentés au Conseil des Ministres le 15 septembre 2021. Le mandat du CSI s’en trouve conforté. Deux semaines plus tard, le 29 septembre 2021, le Décret d’application de l’ordonnance ARAI a été adopté. 

L’un des sujets qui a accaparé l’attention du CSI a été la révision de la loi sur les pôles anti- corruption, finalement votée après retouche au Sénat, suivi de l’Assemblée Nationale le 30 juin, promulguée le 05 août et publiée en septembre 2021. Le système anti-corruption avait, en son temps, défendu la loi existante et cherché à trouver un compromis avec le Parlement.

Le défi majeur demeure la mise en œuvre des réformes préconisées. Étant donné l’ampleur de la tâche, quelques secteurs ont été choisis en priorité, en fonction de la capacité à atteindre les résultats escomptés. La faisabilité et la visibilité des actions sont des facteurs déterminants, de manière à susciter une émulation.

Ce rapport 2021 fait également état de l’analyse de la gouvernance à travers le décorticage des indices internationaux de la gouvernance et de la corruption, croisé avec les rapports des organes de contrôle et les rapports d’évaluation régionale, qui donnent des signaux sur les points forts et les points faibles de Madagascar, des comparaisons avec les autres pays de la sous-région Afrique subsaharienne et des pistes d’actions ciblées à travers les recommandations formulées.

Le CSI a également participé à des événements internationaux en lien avec les engagements de Madagascar sur la lutte contre la corruption. Parmi eux, citons la session spéciale de l’Assemblée Générale des Nations-Unies sur la corruption (une première) en juin. De plus, le CSI a pris part à l’organisation de la Journée Africaine de lutte contre la corruption en juillet et de la Journée internationale de lutte contre la corruption en décembre.

Pour partager toutes ces activités avec les partenaires et le public, la page Facebook et le site web ont été régulièrement alimentés d’informations et de documents.

Enfin, poursuivant sa politique de rénovation, le CSI a procédé à des recrutements de cadres (Directeurs, chefs de services, assistants) ainsi qu’à la mise à niveau de ses équipements.

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

deux × 4 =